Le syndicaliste doit prouver l'ironie (Le Courrier Picard, 14 mars 2012)

Michaël Prince, délégué syndical chez le transporteur TFE, à Chaulnes, a comparu hier pour contrefaçon d'une chanson à boire produite par son employeur.

«Allez Marcel, encore un d'mi Qu'on oublie tous nos soucis Allez Marcel, remets-nous ça Qu'on oublie tous nos tracas.»

Quand il entend ces paroles sur le CD offert par son entreprise, à Noël 2009, Michaël Prince est «choqué »: «On travaille dans le transport routier. On ne fait jamais de prévention sur l'alcool. Quand un camarade est attrapé en état d'ivresse sur le lieu de travail, il est licencié sans qu'on cherche à l'accompagner. Je me suis dit qu'il y avait un fossé...»

Il bricole donc un clip, où la chanson est illustrée par des phrases de la prévention routière, d'autres de la communication interne de TFE et enfin des images d'accidents routiers (n'impliquant pas des camions de TFE).

Lire la suite...

Condamné pour avoir copié une chanson ?

(Le Figaro, 13 mars 2012)

Une amende de 1.000 euros avec sursis a été requise aujourd'hui contre un délégué syndical d'une entreprise de transports de la Somme poursuivi pour contrefaçon, après avoir détourné une chanson à boire à laquelle il avait ajouté des images avant de diffuser le tout sur internet.

Mickaël Prince, délégué CGT chez TFE, entreprise de transport frigorifique, à Chaulnes (Somme) avait ajouté des photos de camions accidentés et une publicité de la Prévention routière à une chanson extraite d'un CD édité à 15.000 exemplaires et envoyé aux salariés de la société.

A la barre du tribunal correctionnel d'Amiens, le syndicaliste de 38 ans a expliqué qu'il avait réalisé la "parodie" car il était "choqué par les paroles de cette chanson" à boire, alors que son entreprise ne fait selon lui "jamais de prévention par rapport à l'alcool au travail".

Son intention était de diffuser simplement aux délégués syndicaux le montage, mais celui-ci avait été diffusé au public sur Youtube car il avait omis de cocher la case permettant d'en restreindre l'accès, a-t-il expliqué.

Lire la suite...

"Michel, coulé par sa banque "

Valérie Gozdik
(L'Humanité, 20 mars 2013)
 

Croulant sous les dettes et menacé d’expulsion, Michel Madec demande au Crédit mutuel de Bretagne (CMB) de reconnaître sa responsabilité. Il entame son quinzième jour de grève de la faim.

Carhaix (Finistère), correspondance. Une grande carcasse déjà bien émaciée par le jeûne vient ouvrir la porte du petit appartement dans le centre de Carhaix (Finistère). Immédiatement, l’entrain de Michel Madec contraste avec la gravité de sa situation. Mais il ne veut pas que l’on se méprenne : « Je suis soulagé depuis que j’ai entamé ma grève de la faim. Depuis 2009 et l’aggravation de ma situation financière, je vis quasiment reclus, j’ai coupé les ponts avec plein de monde. Je n’ai plus de vie. Aujourd’hui, enfin, je n’ai plus honte de raconter mon histoire. J’aimerais qu’elle serve de leçon à tous ceux qui crèvent à petit feu dans l’indifférence. Ma démarche n’est pas suicidaire, c’est un acte politique. »

Conseillé jusqu’à la faillite

L’histoire de Michel pose une question : comment un adulte qui perçoit une simple pension d’invalidité (moins de 700 euros) a-t-il pu souscrire autant de crédits et les enchaîner, conseillé par une banque, jusqu’à la faillite ? Si Michel n’est pas le dernier à payer une tournée générale lors des périodes fastes, il avoue pourtant ne pas savoir ce qu’il a fait de cet argent. Un coup d’œil à son appartement ne donne pas de réponse. Le lieu est si brut qu’on pourrait penser qu’il y a emménagé la veille. « À cinquante ans, je n’ai pas de voiture, je ne vais jamais nulle part mais je n’ai jamais maîtrisé la valeur de l’argent. » Les banquiers auraient au moins pu l’aider sur ce dernier point.

Lire la suite...

Bordeaux : le conseiller financier était un maître chanteur

(Sud-ouest, le 4 avril 2014)

Le parcours de l'homme de 75 ans, jugé mercredi après-midi par le tribunal correctionnel et condamné à un an de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende, n'est pas banal. Il n'avait jusque-là jamais été confronté à la justice. Il a fait une carrière de conseiller financier dans une grande banque tout en menant une activité militante intense au sein du Parti communiste et de la CGT.
C'est dans le cadre de ses fonctions professionnelles qu'il a connu celle qui allait devenir, des années plus tard, sa victime. En mars 2011, cette dernière, riche nonagénaire, a reçu une lettre anonyme.

Il était fait mention dans ce courrier de la période de l'occupation allemande à Bordeaux. La lettre affirmait que l'époux de la vieille dame avait alors eu des rapports étroits avec l'occupant. Ce qui lui avait permis de bénéficier de biens spoliés à des familles juives. En conclusion, l'auteur de la lettre exigeait 20 000 euros pour ne pas divulguer ces prétendues informations.

La vieille dame ne s'est pas laissé intimider et a immédiatement porté plainte. À l'époque des faits, la brigade criminelle de la sûreté départementale avait été chargée de l'enquête. Mais les premiers éléments étaient très ténus.

Lire la suite...

Blog

La leçon de Mrs Peregrine : du courage, nos coeurs ont besoin de courage
Ven 24 Fév 2017

Comment passe-t-on de l'évocation de "Mrs Peregrine" à une conclusion sur le courage ?
Peut-être qu'il faut regarder ce film avec une enfant de 11 ans pour qu'elle éclaire pour vous de son oei [ ... ]

[ lire ]
Réflexions sur le syndicalisme en général et en particulier dans la profession d'avocat.
Mer 15 Jui 2016

La question de fond est à qui s'adresse le syndicalisme et à quoi sert-il en France en 2016? Le syndicalisme s'adresse d'abord aux membres d'un même corps, d'une même profession, d'une mê [ ... ]

[ lire ]
"As long as we're together, the rest can go to hell""
Mar 12 Jan 2016

Il nous a accompagnés pendant des décennies.   C'est la fin du "Mâle au féminin" comme l'appelait Gainsbourg. Mais les poètes ne meurent jamais. Lui qui ne cessa jamais de [ ... ]

[ lire ]
Intégrité, intégrisme et désintégration ou le besoin de morale dans la Cité.
Lun 28 Déc 2015

Intégrité, intégrisme et désintégration ou le besoin de morale dans la Cité. « Il faut susciter l’homme de la liberté contre l’homme du destin [ ... ]

[ lire ]
A La Bonne Bière
Mar 17 Nov 2015

Un verre de bière posé sur le comptoir
Le col blanc de mousse a lancé son au-revoir.
Dans le noir, le verre attend les lèvres du buveur.
Happy hour, il est l'heure.
It's time, Sir.
A côt [ ... ]

[ lire ]
Mensonges et silences sur la déréglementation du droit du travail
Jeu 03 Sep 2015

J'ai un scoop : le chômage n'est pas la conséquence d'une maladie ou d'une malédiction divine, ni le fait du hasard, mais des licenciements. On en parle aussi ? Dire qu'on licencie à cause du  [ ... ]

[ lire ]
Autres...