MANIFESTANT-E-S : DROITS ET CONSEILS EN CAS D’INTERPELLATION Le Syndicat des Avocats de France (SAF) vous informe

#manifestation #nuitdebout #loitravail #interpellation #penal #avocat #droits

Projet El Khomri - Une loi qui empoisonne la santé

Kareen Janselm
Jeudi, 17 Mars, 2016
L'Humanité
 

Réuni depuis hier en états généraux, le Collectif pour la santé des travailleurs alerte contre la loi travail.

Durée, rythme et conditions de travail : le projet de loi El Khomri aura des conséquences délétères sur la santé des travailleurs. Voilà sans conteste l’avis global des 500 professionnels de la santé et experts de terrain réunis depuis hier à la bourse du travail de Paris pour les états généraux de la santé des travailleuses et travailleurs. Alors qu’une nouvelle réforme se dessine qui va compliquer les procédures de reconnaissances des maladies professionnelles, l’avant-projet de loi travail donne toujours plus de pouvoir aux employeurs pour adapter l’employé à l’entreprise, dans un contexte où la précarité augmente et les CDD raccourcissent. Où même le sacro-saint CDI n’est plus aussi protecteur.

Lire la suite...

ABBEVILLE Des ex-Call Expert plaident le licenciement abusif

D élibéré le 2 février 2016.  » Dans la salle, les réactions fusent : «  Pourquoi pas en 2040 ?  » «  Ils ont été plus vite que ça pour nous licencier !  » Vingt-trois anciennes employées du centre d’appel Call Expert, d’Abbeville, liquidé en avril 2014, sont venues suivre l’audience des prud’hommes, mardi 3 novembre, au palais de justice d’Abbeville. Elle portait sur la demande de reconnaissance pour 30 anciens employés d’un licenciement abusif, en mars et avril 2014, et non pas sur un motif économique. Les anciennes salariées n’ont, pour la plupart, pas retrouvé d’emploi depuis.

Elles voient la fin de leur allocation de chômage arriver à grand pas (avril 2016). Dans quel état d’esprit sont-elles ? «  On vit encore avec Call Expert  », témoigne Cathy, 45 ans, téléconseillère, qui a passé un diplôme en management d’unité commerciale, est en recherche d’emploi et «  vit la situation assez mal  ». «  On fait comme on peut avec les moyens du bord  », raconte Natacha, ancienne commerciale sédentaire de l’opérateur. Elle avait retrouvé un travail, mais vient d’être de nouveau licenciée, «  car j’étais la dernière arrivée dans l’entreprise  ».

Lire la suite...

Pourquoi nous, avocats, sommes en grève depuis Lundi (et pourquoi cela risque de continuer).

 

Cher-e-s client-e-s,
Cher-e-s justiciables;


Comme vous le savez sûrement désormais, notre profession a finalement été contrainte, au vu des propositions inadmissibles du gouvernement quant au financement et a la pérennisation de l'Aide juridictionnelle, d'entrer dans un mouvement de grève qui se durcit a mesure que durcit la surdité des pouvoirs publics face a nos revendications.


Contrairement a ce que racontent certains responsables du gouvernement ou de la majorité, loin des images d'Epinal que certains se complaisent a donner de notre profession, notre mouvement n'est pas corporatiste, il est au contraire humaniste.
Image d'Epinal et image mensongère surtout, car, pour le seul Barreau de Paris, 15 a 20% de la profession gagne le SMIC voire moins (puisqu'effectuant plus de 35 heures de travail hebdomadaire).


Aujourd'hui déjà, du fait de sa très faible indemnisation, l'avocat qui accepte un dossier d'aide juridictionnelle le fait pour des raisons éthiques, et non économiques, puisqu'il finance deja ce type de dossier en complément sur les deniers du cabinet ( a titre d'exemple, une AJ pour un dossier devant une cour administrative d'appel est indemnisee environ 450 euros; un dossier au tribunal des affaires de la securite sociale environ 360 euros, tout ceci pour une moyenne minimum de 8 a 10 heures de travail, dont il faut retrancher entre 45 et 50% correspondant aux charges generales du cabinet, avant meme que l'avocat puisse se payer); aussi, vous imaginez toutes et tous sans peine que ce n'est pas pour "garder un bon gagne-pain" que nous avons décidé de ce mouvement de grève, mais pour à la fois preserver l'accés au droit des plus démunis et refuser que notre profession, qui contribue déjà enormement de facto a ce service public, ne soit pas encore plus taxée.


Il n'y a en effet aucune raison pour que les avocats, qui financent déjà largement, ne serait-ce qu'en temps passé non facturable, l'aide juridictionnelle au travers de la défense que nous acceptons ainsi, soient en plus traités comme des vaches à lait. Je pense que cela, toutes et tous, vous pouvez le comprendre.


Ce gouvernement a pris la très mauvaise habitude de se désengager de plus en plus du financement des services publics essentiels à un état de droit moderne et civilisé.
Nous, avocats, attachés a la défense des droits fondamentaux et à l'accès au droit des plus fragiles d'entre nous, ne pouvons plus admettre un tel recul, une telle régression, ni de telles méthodes.

Lire la suite...

Blog

La leçon de Mrs Peregrine : du courage, nos coeurs ont besoin de courage
Ven 24 Fév 2017

Comment passe-t-on de l'évocation de "Mrs Peregrine" à une conclusion sur le courage ?
Peut-être qu'il faut regarder ce film avec une enfant de 11 ans pour qu'elle éclaire pour vous de son oei [ ... ]

[ lire ]
Réflexions sur le syndicalisme en général et en particulier dans la profession d'avocat.
Mer 15 Jui 2016

La question de fond est à qui s'adresse le syndicalisme et à quoi sert-il en France en 2016? Le syndicalisme s'adresse d'abord aux membres d'un même corps, d'une même profession, d'une mê [ ... ]

[ lire ]
"As long as we're together, the rest can go to hell""
Mar 12 Jan 2016

Il nous a accompagnés pendant des décennies.   C'est la fin du "Mâle au féminin" comme l'appelait Gainsbourg. Mais les poètes ne meurent jamais. Lui qui ne cessa jamais de [ ... ]

[ lire ]
Intégrité, intégrisme et désintégration ou le besoin de morale dans la Cité.
Lun 28 Déc 2015

Intégrité, intégrisme et désintégration ou le besoin de morale dans la Cité. « Il faut susciter l’homme de la liberté contre l’homme du destin [ ... ]

[ lire ]
A La Bonne Bière
Mar 17 Nov 2015

Un verre de bière posé sur le comptoir
Le col blanc de mousse a lancé son au-revoir.
Dans le noir, le verre attend les lèvres du buveur.
Happy hour, il est l'heure.
It's time, Sir.
A côt [ ... ]

[ lire ]
Mensonges et silences sur la déréglementation du droit du travail
Jeu 03 Sep 2015

J'ai un scoop : le chômage n'est pas la conséquence d'une maladie ou d'une malédiction divine, ni le fait du hasard, mais des licenciements. On en parle aussi ? Dire qu'on licencie à cause du  [ ... ]

[ lire ]
Autres...